L’enseignement de Jean-Paul II, un an après sa canonisation

(RV) Jean-Paul II continue de nous accompagner dans les « chemins de la foi, de l’espoir et de la charité ». C’est ce qu’a affirmé le cardinal Stanislaw Dziwisz dans son homélie lors de la messe en la basilique Saint-Pierre, lundi matin, célébrée à l’occasion du premier anniversaire de la canonisation de Karol Wojtyla.

Une importante délégation de fidèles de Cracovie, du diocèse d’origine du saint pape, a participé à la messe célébrée par le cardinal Angelo Sodano. Des chants en polonais ont alterné avec des chants en latin. Les fidèles de la Cracovie du pape polonais étaient en prière à quelques mètres de sa tombe. S’est ajouté à cela l’émotion des collaborateurs du pape « venu de loin », mais désormais « toujours proche » du cœur de l’Église.
Dans son homélie, le secrétaire du Jean-Paul II a mis l’accent sur l’enseignement le plus important que nous a laissé le pape saint, tiré du Concile Vatican II : « la sainteté n’est pas le privilège de quelques-uns », mais « la vocation universelle du peuple de Dieu ». Pour l’actuel archevêque de Cracovie, Jean-Paul II fut un « homme de prière, de contemplation et d’action », un « mystique du service » amoureux de Jésus Christ. Cet amour « a pris la forme d’un infatigable service à l’Église et au monde ».

Comments are closed.