Edito du mois de décembre 2017

« Tous invités !», « Toi aussi, viens ! Mets-toi en chemin », telles sont les premières fenêtres que les calendriers d’avent 2016 et 2017 des Orphelins d’Auteuil proposent à l’enfant pour suivre ce temps liturgique avec des images et découvrir la crèche du 24 décembre au soir. Nous avons trois semaines, cette année,  pour nous préparer à la fête de Noël, le 4ème dimanche d’Avent étant la veille, le 24.

Le premier dimanche d’Avent  nous invite à prendre un chemin de justice, loin de nos errances passées, pour rencontrer l’envoyé du ciel. Nous changerons la sixième demande du « Notre Père », en disant « ne nous laisse pas entrer en tentation »   au lieu de l’ancien « ne nous soumets pas à la tentation », pour éviter de penser que Dieu puisse nous éprouver en nous sollicitant au mal : car Dieu ne tente personne, dit Saint Jacques, dans sa lettre 1,13.

Le deuxième dimanche d’Avent veut éveiller en nous une intelligence du cœur qui nous fasse découvrir, dans notre attente d’un Sauveur, une entrée en sa propre vie. Les COP 21 et 23 attirent notre attention sur le fait que, dans le domaine du climat, le seuil de l’irréversible a été franchi, que les équilibres de la planète sont prêts à rompre. Le Pape François associe ces accords COP avec la journée mondiale des Pauvres. Y a-t-il  là une nouvelle porte ?

Le troisième dimanche d’Avent nous invite à nous faire un cœur nouveau pour fêter le mystère d’un Dieu fait homme, né dans la pauvreté d’une crèche palestinienne puis glorifié dans la gloire de son Père : ce qui fait que nous devenons tous enfants de Dieu, appelés à sa Gloire. 2 décembre, journée internationale d’abolition de l’esclavage,  3 décembre, journée internationale des personnes handicapées, nous nous rendons bien  compte que nous avons encore beaucoup d’efforts à faire pour que les chaînes tombent.

Le quatrième dimanche d’Avent sera vécu chacun chez soi, car c’est le soir même que nous fêterons Noël, dans la nuit : nous demandons, avec la prière de l’Angelus, la grâce de Dieu pour participer à la vie de Celui qui s’est fait tout proche de nous. Il en est qui ne savent pas pourquoi notre cloche d’église sonne trois coups puis une volée de coups, à 8h05,  à 12h05 et 19h05, chaque jour : c’est pour que nous récitions la prière de l’Angelus 3 fois/jour.

Tous invités !

Père Luc

Comments are closed.