Edito du mois de novembre 2017

En ce début novembre, au moment où l’automne s’installe et la lumière baisse, nous commençons par fêter tous les Saints et nous nous souvenons que tout baptisé est appelé à la sainteté dans le face à face avec Dieu. Le texte des Béatitudes (Mt 5, 1-12a) est un véritable « mode d’emploi » de tout ce que nous pouvons mettre en pratique dès aujourd’hui dans notre vie chrétienne.

Nous allons ce mois-ci faire mémoire de tous nos défunts, ceux qui nous ont quittés cette année, mais aussi ceux qui nous ont quittés depuis longtemps et avec qui nous continuons d’être en relation, par la pensée ou la prière, et surtout par l’amour indéfectible que nous leur portons.

L’existence chrétienne se lit et s’expérimente à travers le visage de l’autre. Le visage révèle le divin que nous portons et qui nous porte.

Nos vies sont tissées de moments tragiques et douloureux tout autant que traversées par le fil d’or de la Joie. Nous ne pouvons nier que l’obscurité risque de nous emporter à tout moment mais, à la suite du Christ, nous sommes appelés à transformer ces forces de mort pour accueillir le jaillissement perpétuel de la source de Vie.

C’est alors que le tragique prend le visage de la Joie.

La sainteté n’est pas seulement au ciel, mais au coin de la rue, dans l’éclat d’un visage, la douceur d’un sourire.

Véronique Lesage

Comments are closed.