Mot d’au revoir

Chers amis, avec et pour vous, j’ai été pendant 2 ans, un séminariste spiritain très heureux à la Paroisse Saint Stanislas des Blagis et je remercie le Seigneur de votre amour, votre compréhension, votre générosité et votre joie. Je commence par vous remercier, car, pour en avoir déjà parlé avec certains parmi vous, je crois vraiment que les communautés paroissiales sont le moyen dont se sert Dieu pour faire de nous de bons jeunes en formation religieuse. Votre responsabilité de baptisés est donc grande ! Les ordonnés (les prêtres, les diacres) et les jeunes en formation religieuse passent, les paroissiens restent.

J’ai eu un stage pastoral très heureux, mais je veux sincèrement demander pardon à celles et à ceux que j’ai pu offenser, que j’ai blessés ; venant d’un séminariste, mon péché peut blesser en vous ce que vous attendez de l’Eglise et du Christ.

Au moment de vous quitter, il y a tant de rencontres à évoquer, de personnes à remercier. Je veux relire avec vous la triple mission de l’Eglise que nous cherchons toujours à vivre : célébrer le salut que nous offre Dieu, servir la vie des hommes et annoncer la Parole. J’ai essayé par l’aide de l’Esprit Saint de vivre ces aspects de la mission de l’église. C’était génial de travailler avec les serviteurs de l’autel et de faire partie de l’équipe qui a enseigné notre foi chrétienne aux enfants : les catéchistes. Merci beaucoup de m’avoir donné cette occasion et pour m’avoir accepté dans votre communauté.

Merci aussi à mes confrères spiritains avec lesquels j’ai habité, le père Claude Drui, avec lequel je partage le même jour d’arrivée et le frère Vincent Studer. Tous le deux ont quitté cette paroisse pour aller quelque part pour la mission et pour les études respectivement, au père Daniel Manique, au père Luc de Nadaillac, et notre nouveau curé le père Prosper Gasto, qui vont continuer avec vous : priez pour eux. Je remercie infiniment Odile Desplanches qui a toujours été disponible pour moi, de mon premier jour ici jusqu’à maintenant, en m’aidant à apprendre et à faire mes devoirs de langue française. Quelle gentillesse ! Merci beaucoup Odile et à vous tous !

Si j’ai évoqué avec vous ces années, c’est parce qu’elles m’ont aidé dans ma foi et ma prière. Ma prière personnelle se nourrit de la prière de l’Eglise que nous avons faite ensemble. Tout ce qui a été vécu, mais surtout, ce qui reste à vivre, c’est au Christ que nous le devons. C’est l’Esprit de Dieu qui en nous continue son œuvre d’amour. Nous ne sommes que des serviteurs.

Pour conclure, je suis en train de lire un petit livre intitulé ‘Oscar et la dame rose’ écrit par Éric-Emmanuel Schmitt, à la page 78 de ce livre classique et contemporain, Oscar qui s’apprête ‘à quitter’ cette vie écrit à Dieu, « Je ne sais pas si je les ai bien convaincus. Visite-les. Finis le travail…» Moi aussi, cela est ma prière au Seigneur.
Merci pour tant de bonheur, avec l’Eglise de Dieu qui est à saint Stanislas des Blagis, merci Seigneur !

Soyez toujours dans la joie !

Francis MUTUNGI.

Comments are closed.