Clôture de l’année de la Miséricorde

Introduction de la messe du 20 novembre :

Le 20 novembre, le jubilée de la miséricorde s’est achevé en la solennité du Christ Roi de l’univers. Le pape François a refermé la Porte Sainte de la Basilique Saint Pierre. Ce jubilé a mis en lumière l’attitude du baptisé que Jésus proclame : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. »

L’Année Sainte de la Miséricorde a été ouverte au mardi 8 décembre dernier (2015) à Nanterre. C’est à tous les niveaux que nous avons besoin de réconciliation : politique, ecclésial, religieux, familial, personnel sans doute, car nous avons toujours à nous réconcilier avec nous-mêmes et avec les autres.

N’avons-nous pas exercé la miséricorde cette année ?

Oui, bien sûr, car comment serions-nous ensemble si  nous ne l’avions pas fait ?  Si nous ne nous étions pas supportés les uns les autres, de tant de façons ?

Réjouissons-nous de ce qui a été entrepris, mais mesurons ce qui nous reste à faire.

Nous passons à nouveau cette porte de la Miséricorde, non pour la fermer, mais pour passer à une nouvelle étape, déjà commencée avec la Fraternité inaugurée, à la mi-octobre, avec le festival de la fraternité à Bagneux.

«Si l’année de la Miséricorde s’achève, la porte de la Miséricorde de Dieu n’est jamais fermée.»

Père Luc

Comments are closed.