«Communication et miséricorde : une rencontre féconde.»

A l’occasion de le journée mondiale des Communications Sociales, le Pape nous invite à réfléchir sur le rapport entre miséricorde et communication.

François nous invite à redécouvrir le pouvoir de la miséricorde : il crée une nouvelle manière de parler et de dialoguer, il guérit les relations déchirées, et il ramène la paix et l’harmonie entre les familles et dans les communautés, et entre les peuples. Ce que nous disons et la manière dont nous le disons, chaque parole et chaque geste, devraient pouvoir exprimer la compassion, la tendresse et le pardon de Dieu pour tous. Si notre cœur et nos gestes sont animés par la charité, par l’amour divin, notre communication sera porteuse de la force de Dieu, et nous communiquerons avec tous, sans exclusion pour que Jésus soit connu et aimé.

François nous encourage aussi à penser toute la société humaine non comme un espace où des étrangers rivalisent et cherchent à dominer, mais plutôt comme une maison ou une famille, où la porte est toujours ouverte et où l’on cherche à s’accueillir réciproquement. Le domaine numérique peut et doit prendre des formes de communication pleinement humaines, gouvernées par le cœur de l’homme, non par la technologie. C’est un lieu de rencontre où l’on peut caresser ou blesser. A nous de  bien utiliser le réseau pour faire grandir une société saine et ouverte au partage.

En conclusion, la rencontre entre la communication et la miséricorde est féconde dans la mesure où elle génère une proximité qui prend soin, réconforte, guérit, accompagne et fait la fête. Dans un monde divisé, fragmenté, polarisé, communiquer avec miséricorde signifie contribuer à la bonne, libre et solide proximité entre les enfants de Dieu et les frères en humanité.»

Comments are closed.