CCFD-Terre Solidaire – « le réchauffement climatique »

Samedi 7 novembre 2015, à la médiathèque de Bagneux, le CCFD a organisé une conférence-débat :  « le réchauffement climatique : sommes-nous concernés ? ».
Paul Mathis, ingénieur agronome et bénévole au CCFD,  a assuré une présentation très documentée puis animé le débat  avec la centaine de personnes présentes.

Sommes-nous certains qu’il y a réchauffement ? Oui, il est actuellement de 1° en moyenne

Comment peut-on démontrer l’évolution du climat ?
Le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) étudie et analyse des données recueillies dans des stations de mesures installées dans le monde entier. Les projections indiquent que la hausse de la température pourrait être de 3° en 2100.

Quelles sont les causes du dérèglement climatique?
Toutes les activités humaines envoient des gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère, (CO2, méthane…) sachant que le CO2 y reste environ 100 ans.
La déforestation était la cause unique d’émission de CO2 jusqu’à la fin du 19ème siècle. S’y sont ajouté vers 1900 le charbon, puis le pétrole, le gaz et la fabrication du ciment.
Sources de GES : les transports et le chauffage résidentiel émettent plus de 70% des GES, l’agriculture en fournit 18%  (ruminants et engrais utilisés).
Puits de CO2 : le CO2 est absorbé pour, 28% par les forêts, 26% par les océans (le CO2 est soluble dans l’eau) et 46 % reste dans l’atmosphère.

Nous sommes concernés en tant qu’émetteurs de CO2 et nous souffrirons tous du changement climatique :
L’augmentation des températures entraîne la fonte des glaciers et de la banquise, l’augmentation du niveau des océans, l’augmentation de la sécheresse et de la canicule dans certaines régions, en perturbant le rythme de la végétation, en changeant la pluviométrie, les saisons… La fonte des glaciers modifie l’irrigation des terres (ex : Andes, Himalaya, Montagnes Rocheuses) et la rétroaction positive : l’énergie solaire, non réfléchie par les glaces et la neige, est absorbée et accentue le réchauffement. Les océans stockent environ 93% de la chaleur accumulée : ils monteront de plusieurs mètres. Les phénomènes climatiques sont mondiaux et très lents.
Actuellement, les catastrophes naturelles sont la cause de migrations de 25 millions de personnes dans le monde. Avec le réchauffement du climat, ce nombre augmentera considérablement.

Comment agir ?
- en gardant à l’esprit ces 3 mots : sobriété, efficacité, énergies décarbonées.
Il faut agir collectivement et individuellement, en diminuant notre consommation de combustibles fossiles par des gestes individuels et par des investissements collectifs.
- en aidant les pays pauvres par des décisions internationales, avec un souci de Justice climatique. Le CCFD aide déjà les pays pauvres à rechercher une efficacité énergétique pour se développer par des investissements et appuis techniques pour les énergies renouvelables.

La COP 21 avait pour objectif  de limiter l’augmentation de température à  + 2°.
L’accord adopté à Paris le 12 décembre 2015 restreint cette hausse à 1,5°. Cependant, l’objectif de réduction des GES retenu parallèlement ne permettra pas de l’atteindre.
Cela demandera à tous les pays, notamment aux plus gros émetteurs de GES, des efforts importants.

O.D.

Comments are closed.