Assemblée générale 2010 des Fraternités Esprit et Mission

17 au 19 septembre 2010

Chevilly La Rue

           {mosimage}

Assemblée générale 2010 des Fraternités Esprit et Mission.
17 au 19 septembre 2010
Chevilly La Rue

 

Nous avons été  accueillis par le père René CHARRIER. Notre soirée a débuté  à 19h par le repas, suivi d’une veillée de prières, animée par sœur MARTHE, qui nous a présenté la vie d’Eugénie CAPS1.

                     {mosimage}

La samedi matin, la Prière est animée par la Fraternité de l’Est. La journée a été  présidée par Jean-Pierre ROESCH (le président sortant), qui nous a présenté le rapport moral et les différents intervenants de cette première journée.

                         {mosimage}

 

Le rapport moral : le premier mandat avait vu l’élaboration des statuts et la mise en application des orientations des fraternités. Ce nouveau mandat devrait être marqué par un approfondissement de notre action : une amélioration du bulletin trimestrielle et la représentation des différentes fraternités au sien du Groupe Vie Evangélique (GVE).

          {mosimage}

                   

                                    {mosimage}

                                                    

 
Présentation des différentes fraternités :
La Région NORD est composée des fraternités de Chevilly La Rue, Vaucresson, Paris,

Fontenay aux Roses,

                {mosimage}           

 

La Courneuve (en cours de création) et Lille (rencontre au domicile d’un des membres, sans assistant pastoral). Sa responsable et trésorière, Claudine VAILLANT, adhérente de la fraternité Jacques LAVAL (Chevilly La Rue), représente les fraternités au GVE.
La Région EST est composée des fraternités de Neufgranges (rencontre dans la salle paroissial mais plus d’assistant pastoral), Saverne (deux fraternités), Strasbourg et Colmar. La responsable régionale est Marie-Claire SCHUBERT.
La Région OUEST est composée des fraternités de Sait Lo (la fraternité de l’Assiduité), Rennes (la Fraternité des changements qui n’a plus d’assistant pastoral), Bordeaux (jeune fraternité ayant pour objectif d’aider les pauvres du quartier et faire connaître saint Joseph, présente au foyer d’accueil d’étudiant). La responsable est Claudine LEFORT.
La Région SUD est composé  des fraternités de Vence (fraternité Béthanie avec sœur Marthe pour l’étude des textes un mois sur deux), la Croix-Valmer (fraternité de Cana), Allex (fraternité saint Joseph).  
 
Intervention du père E. Lefèvre
« Cheminer en fraternité, avancer en confiance. »  
Avancer ensemble fidèles au message laisser par les fondateurs (le Père Libermann (1802 – 1952), Claude Poullart des Places (1679 – 1709) et Eugénie Caps 1892 – 1931)). Leur message nous aide à vivre aujourd’hui, donne sens à ESPRIT et MISSIONS, nous vivifie, redynamise, nous réveille.
Avancer en confiance :
L’amitié sans confiance est une fleur sans parfum. Avancez la lumière se fera : dans l’escalier ou bien vous faites confiance, vous avancez et la lumière arrive ou bien vous restez statique et la lumière ne vient pas.
Pour ce faire, il faut :
 1. avoir confiance en soi : devenir ce que je suis pour persévérer il faut à la fois une connaissance de soi et exploiter nos talents et une connaissance de l’autre.
 2. Avoir confiance dans la bible et avoir confiance en Dieu, devenir comme un petit enfant s’abandonner (Psaume 131, Prière des Pauvres).
 3. Faire l’expérience de faiblesse et de « dé-maîtrise ». Prendre conscience de nos masques et les quitter. Faire acte de détachement. Se reconnaître fragile et faible et accueillir ces fragilités, comme une chance même si elle touche en nous des points obscurs, difficiles. Ces expériences de faiblesse et de « dé-maîtrise » sont nécessaires pour s’ouvrir à « l’Esprit » qui est en nous.
 
« Expérience de « dé-maîtrise » :
Ce qui donne sens à  la vie et ce qui libère. Il fat renoncer à tout contrôler car alors se libère l’espace nécessaire pour être ouvert à l’action de « l’Esprit », « le lâcher prise », renoncement. Exemple le combat de Jacob avec l’Ange (Genèse Ch 32 Verset 23 – 32).
Cette tension entre résistance et soumission permet à l’Homme de sortir grandi.  
« Véritable Abandon » :
L’abandon prend sa source dans le dessaisissement, laisser Dieu entrer chez nous, Dieu est là où on l’invite. Il faut quitter notre EGO.
« Que ta volonté  soit fait »e :
En acceptant de s’abandonner à Dieu c’est croire en un amour plus fort que la mort. Une entrée active avec une capacité d’accueil « se dessaisir de sa vie pour ceux que l’on aime ». Il faut s’abandonner pour aimer et le grand travail c’est laisser l’Esprit travailler en nous, nous déranger nous bousculer et nous faire prendre conscience que la vie est loin de l’idéal que nous nous sommes fixé et avoir une attitude d’humilité.  
Garder la paix du cœur devant un Dieu qui est tendresse, miséricorde et pardon.  
En conclusion, par l’exemple du Père de Foucauld « c’est en faisant lui même l’expérience de sa fragilité, ses failles et de sa pauvreté, il était venu pour donner, il va apprendre à recevoir ». « Un pauvre aidé reste pauvre, un pauvre aimé devient un frère ». Ma force se déploie dans la pauvreté.
 
 Questions ouvertes pour cheminer.
1 En quoi la Fraternité  spiritaine m’aide t elle à cheminer dans ma vie humaine et chrétienne ?
2 Faire l’expérience de ses faiblesses permet de trouver un véritable abandon. Comment pouvons nous en témoigner ?
3 S’en remettre à  Dieu donne le pouvoir de tenir dans la vie de tous les jours. La confiance en Dieu n’est pas démission de nos engagements pourquoi ? « C’est en apprenant à m’abandonner jour après jour qu’il me fait naître à sa vie »
4 Le chemin de l’abandon ouvre à l’universel, il nos fait rencontrer le frère quel qu’il soit. Comment la Fraternité nous aide t elle à vivre la dimension missionnaire de notre foi ?.  
 Travail en carrefour :
Echange, réflexions, interrogations, mise en commun de nos différentes fraternités.
De chaque carrefour émane un questionnement et une conviction.
Questionnements
1. : Aujourd’hui pouvons nous être témoin, comment transmettre les valeurs dans l’esprit de nos fondateurs.
2. : Pour certains il y a une perte du sens des valeurs. Comment redonner aux jeunes le goût de l’effort, du travail bien fait et les aider à rencontrer le Christ ?
3. : Suis je responsable de Dieu ?
4. : Comment discerner la volonté de Dieu ?
5. : Pourquoi tant de difficultés à s’abandonner dans les mains de Dieu ?
Convictions :
1. : recherche permanente de la conversion
2. : Accepter de ne pas tout contrôler, accepter de lâcher prise pour avancer dans la confiance et l’abandon
3. : Dieu nous attend et nous appelle et nous l’invitons
4. : Prenons la main que Dieu nous tend  
5. : Nous sommes aimés de Dieu malgré nos faiblesses, nos peurs et nos différences. Cela nous appelle à nous aimer les uns les autres
Les GVE présentés par Monsieur d’Argenton, Président national depuis 2007.
Les groupements de vie évangélique ont été reconnus officiellement par l’Episcopat en 1965. Ils comprennent 13 familles spirituelles qui représentent 12 000 laïcs (Fraternités Dominicaines, Fraternité Lataste, Oblature Bénédictine, Fraternité St Jean de Dieu, Fraternités Spiritaines, Fraternités Maristes, Fraternité Charles de Foucauld, Communauté Vie Chrétienne, Fraternités du Carmel, Fraternités Marianistes, Fraternité Evangéliques de Jérusalem, Fraternité Franciscaines et Fraternité Angèle Mérici). C’est une structure nationale et diocésaine avec une structure nationale constituée de délégués de chaque famille. Elle se réunit 4 fois par an.
Sur 92 diocèses seul une vingtaine ont des fraternités.  
Toutes ont la même vocation « vivre la foi et l’intégrer dans la vie quotidienne ».  
http://gve.cef.fr
 
Présentation du budget par Madame Claudine Vaillant.
Une subvention a permis de mettre en place les fraternités mais désormais les cotisations des membres permettent d’équilibrer le budget.  
 Présentation du nouveau bureau.
La nouvelle Présidente est Madame Odile Lefort, la responsable des Fraternités de l’Ouest.  
 Intervention du Père provincial.
Il pose le problème des accompagnateurs pastoraux. Certaines fraternités n’en ont plus. Dans ce cas il conseille un rapprochement avec les communautés voisines. Il nous demande d’être missionnaire et nous invite à soutenir nos assistants pastoraux. Il nous recommande aussi de soutenir le GVE et de diffuser nos expériences (lettre mensuelle, bulletin trimestriel).  Et il nous incite à garder des fraternités jeunes et à susciter des créations (exemple en Bretagne, Seine saint Denis, Marseille où la communauté spiritaine s’est implantée depuis moins de 10 ans).
C’est en créant ensemble qu’un groupe se forme Esprit – Partage – Mission.
Il recommande la constitution d’un annuaire, d’un outil de communication vidéo.
Au niveau européen : Une réunion des laïcs européen est organisée en Assemblée Générale tous les trois ans. Cinq personnes de chaque pays sont conviées.  
 

Comments are closed.