Edito du mois d’Octobre 2016

Qui est le Père PROSPER ?

Né le 1er octobre 1975 à Bukoba, ville située au nord-ouest de la Tanzanie sur la côte occidentale du Lac Victoria, je viens d’une fratrie de huit enfants : quatre frères et quatre sœurs dont je suis le cadet. Mon père est décédé il y a deux ans. Que Dieu accueille son âme !

Ma famille, croyante et pratiquante, est à l’origine de ma vocation à l’âge de 10 ans. Après le collège, j’ai demandé à rejoindre le lycée spiritain. Pendant mes années de lycée, j’ai découvert ce que signifie « être spiritain ».

Après le lycée, j’ai été retenu afin de suivre des études de Philosophie en vue d’être missionnaire spiritain.

Le 5 juillet 2002, j’ai prononcé mes premiers vœux en Tanzanie, puis je suis parti à Nairobi, au Kenya, afin d’étudier la Théologie entre 2002 et 2007. Entre temps, j’ai accompli mon stage chez les Massaïs pour un an. Cette expérience, en tant que missionnaire, m’a beaucoup marqué.

Le 19 mai 2007 fut un jour inoubliable. Ce jour-là, j’ai été ordonné prêtre à Bukoba en Tanzanie. Ce fut un grand moment de joie pour moi et ma famille qui m’a beaucoup accompagné pour réaliser ma vocation.

Pendant deux ans, j’ai été sous-maître des novices. Ce fut un temps très fort pour moi d’accompagner des jeunes qui aspiraient à être missionnaires. Je garde toujours un bon souvenir de ces novices qui sont maintenant prêtres. Après cette expérience, j’ai été envoyé en France pour rejoindre les Spiritains.

Je me souviens très bien du 11 février 2009 lorsque j’ai atterri à Roissy-Charles de Gaulle. Pourquoi ? Parce qu’il faisait trop froid et avec, en plus, de la neige !

En arrivant d’un pays anglophone, je n’avais pas le choix. Il me fallait apprendre le français ! Cela explique les cinq mois que j’ai passés à l’Institut Catholique de Paris, encore une autre expérience à vivre… Cela peut être un moment parfois difficile mais comme missionnaire c’est absolument nécessaire. D’ailleurs, passer d’une culture à une autre est très enrichissant. C’est aussi une source de joie et d’espérance.

En septembre 2009, j’ai été affecté en Bretagne à Rennes. Là-bas, j’ai été nommé Aumônier des étudiants de l’Université de Villejean et Vicaire à la paroisse Frédéric Ozanam confiée par l’Evêque aux Spiritains.

Pendant sept ans, j’ai beaucoup aimé servir la communauté chrétienne. J’y ai été très bien accueilli. Comme aumônier des étudiants, j’ai eu la chance d’accompagner des jeunes à plusieurs pèlerinages en Terre Sainte en Israël, aux JMJ à Rio de Janeiro au Brésil et dernièrement à Cracovie en Pologne. Ce fut toujours un moment de grâce très riche pour les jeunes et moi-même. En mai 2014, j’ai été nommé administrateur de la paroisse après le décès brutal du curé et ce, jusqu’en septembre 2015.

Après sept ans en Bretagne, l’équipe provinciale m’a proposé de rejoindre la communauté spiritaine de la paroisse Saint Stanislas de Blagis comme missionnaire. J’ai accepté. Me voici donc parmi vous.

Prosper Gasto

Comments are closed.