Le prophète Elie au cœur des prédications de Carême du Pape

(RV) « Serviteurs et prophètes du Dieu vivant » : c’est le thème des exercices spirituels de Carême prêchés par le père carmélite Bruno Secondin au Pape François et aux membres de la Curie romaine, réunis depuis dimanche à la maison Divin Maestro des religieux pauliniens à Ariccia, au sud de Rome. Le prédicateur propose une réflexion basée sur la lecture pastorale du prophète Elie.

La colère du prophète Elie s’inscrit dans un contexte historique bien précis et vient du constat d’une « dépravation religieuse et sociale » créée par de nouveaux scénarios introduits en Israël dans les systèmes de commerce, de défense militaire mais aussi dans le champ de l’agriculture, explique le père carmélite.

Dieu se fait alors entendre d’Elie et lui ordonne de s’en aller. Selon le père Secondin, « Elie ne remplace pas Dieu mais doit être conduit par sa parole », il doit « écouter, obéir » et « laisser que Dieu soit son Dieu ». La rencontre avec la veuve de Sarepta nous rappelle que « les pauvres aussi nous évangélisent ».

L’objectif, a rappelé le prédicateur, est de « faire de l’amour de Dieu le centre de sa propre existence », sans chercher à « précipiter les choses » en mettant l’accent sur le résultat immédiat. Mais pour entendre la parole de Dieu, encore faut-il l’écouter et mettre de côté les bavardages, car « Dieu parle peu et doucement ».

Comments are closed.