Témoignage vivant de la vie consacrée

En 1997, le 2 février a été institué « journée mondiale de la vie consacrée » par le pape Jean-Paul II. Cette année, l’événement suscite une réflexion particulière car 2015 a aussi été déclarée « année de la vie consacrée » par le pape François avec comme objectif d’encourager les religieux et religieuses à vivre avec passion la plénitude de leur choix. Par cette célébration, les jeunes chrétiens comme les adultes sont appelés à embrasser cette grâce que le Christ lui-même accorde à ses frères et sœurs pour témoigner de son amour et pour ramener le peuple chrétien vers son Dieu.

Par mon expérience, je suis fier de témoigner de la grâce et de la joie de la vie religieuse à la suite du Christ. C’est sa grâce et sa force qui me portent au-delà de mes faiblesses humaines et m’aident à me détacher des plaisirs de la chair. Le Seigneur me soutient dans la prière et par l’écoute de sa parole.

La paix et le bonheur que Dieu accorde au cœur de ses fidèles est incommensurable. Le religieux refuse le luxe et se détache des biens matériels : il ne possède rien à lui mais y trouve en échange le bonheur avec Dieu. Je me suis détaché de la filiation familiale mais en revanche, j’ai retrouvé une plus grande famille. Si je me sens heureux aujourd’hui c’est grâce à la présence du Christ dans ma vie, à la fraternité entre mes confrères et la vie en communauté avec tout le peuple de Dieu. Je m’épanouis dans ma vocation par l’intimité avec Dieu et de façon plus concrète par l’effort de réaliser en actes les desseins de l’amour, la joie et la bonne nouvelle de Jésus.

La vie religieuse dans la société d’aujourd’hui n’est pas un choix de vie auquel on pense forcément, et pourtant c’est une vie offerte joyeusement à Dieu et pour l’humanité. La vocation religieuse a de plus en plus d’importance aujourd’hui dans un monde qui s’éloigne de Dieu. Elle offre des valeurs humaines, spirituelles et intemporelles. Dans un monde déchiré par la souffrance, cela vaut le coup de remarquer ceux qui donnent leur temps entièrement comme témoignage de « vivre ensemble » dans la simplicité, la fraternité et l’espérance de la vie éternelle. Il n’y a rien de plus précieux que de vivre tout simplement et d’être porteur de la joie et de l’amour du Christ. Consacrer ma vie pour l’amour du Christ et de mon prochain c’est le mieux que je peux faire et je veux vivre grâce à celui qui m’attire pour le suivre. C’est l’Esprit de Dieu, avec Sainte Marie, qui est toujours à l’œuvre pour nous inspirer et nous encourager à suivre Jésus et témoigner de son amour.

Notre époque d’aujourd’hui est bien envahie par l’indifférence religieuse. Or on ne peut pas remplacer l’espoir et la joie que nous recevons de Dieu, par des choses du monde qui aggravent nos soucis et détruisent les bienfaits de Dieu. La vie est un combat spirituel entre Bien et Mal, nous le savons. Tous les chrétiens sont appelés à témoigner de cet amour de Dieu qui nous fait vivre. Pour nous les jeunes qui nous interrogeons sur notre avenir, l’avenir le plus paisible et le plus assuré se trouve en Dieu seul. Son amour féconde la société pour la rendre habitable pour tous. Osons faire un pas de plus au milieu de notre nuit vers la joie infinie du Seigneur qui nous attend. L’Esprit Saint est toujours à l’œuvre dans le monde. Faisons confiance à Celui qui suscite en nos cœurs et nous conduit à embrasser cette vocation qui semble impossible sur le seul plan de la faiblesse humaine.

Wilfred Agyiga

Comments are closed.